Graphothérapie Approche Plurielle - Rééducation de L'écriture - Toulouse /Pamiers

Pourquoi consulter un Graphothérapeute ?

Pourquoi consulter ?
Difficultés d'écriture

 

 

Dans quels cas consulter ?

Dès que les difficultés apparaissent, c'est-à-dire le plus tôt possible !

Cependant, il n'y a pas de limite d'âge pour améliorer l'écriture !

 

 

Voici une liste de motifs de consultation :

• Ecriture illisible, imprécise, irrégulière, désordonnée, destructurée, manque de fluidité,d'aisance trop appuyée, tremblante, non respect des lignes du cahier...
• Ecriture fatigante : crispation du geste, geste qui n'est pas automatisé, grande tension physique (poignet, main, doigts, épaule...). Faire beaucoup d'efforts pour peu de résultats.
• Ecriture lente : inefficacité du geste ainsi ne pas être dans le rythme de la classe : ne pas terminer ou tarder à rendre les évaluations. Ne pas avoir le temps de copier les devoirs ou la fin des cours. Réaliser moins d'exercices d'entraînement que les camarades. La prise de notes rapides, surtout au lycée, est difficile même impossible.
• Ecriture trop appliquée qui manque de mouvement, de rythme et de fluidité. Le jeune privilégie la forme de l'écriture au détriment de la vitesse par incapacité à gérer les deux en même temps. L'écriture n'est pas automatisée.
• Ecriture précipitée, trop rapide : manque de contrôle graphique.
• Posture et préhension du stylo incorrectes.
• Souffrance dans sa relation à l'écrit.
• Conflits autour de l'écrit entre : parents ↔ enfants ↔ enseignants
• Manque d' attention et de concentration

• Réticence, malaise, évitement voire blocage à s'engager dans l'écrit : prend beaucoup de temps avant de commencer à copier.
• Difficultés à se détacher de l'écriture afin d'accéder à l'idée ainsi cela entraîne une perte de confiance en soi et les apprentissages scolaires deviennent anxiogènes.
• Le scripteur ne parvient pas à relire ses notes ou à être relu par un tiers.
• La qualité de l'écriture se dégrade.
• La présentation des cahiers ou feuilles est désordonnée ou/et sale. Ainsi, l'enseignant se plaint et annote souvent : "illisible", "mal écrit", "cahier sale", "mauvaise présentation", "à refaire", "n'a pas terminé", "rêve", "ne se met pas au travail", "est trop lent"...
• Les résultats scolaires sont en baisse sans raison apparente.
• Des difficultés du comportement ou relationnelles apparaissent : agitation, bavardage, rêverie, agressivité, repli sur soi, anxiété, tensions ....
• Désinvestissement de la scolarité allant jusqu'à l'échec scolaire.
• Refus d'aller à l'école allant jusqu'à la phobie.

Quel est le but d'une consultation ?


• Déceler la (les) cause(s) des difficultés graphiques.
• Apprendre à remédier à ses difficultés graphiques.
• Retrouver une écriture lisible, rapide, fluide, aisée, efficace et ainsi mieux communiquer à l'écrit en fixant et précisant sa pensée.
• Ne plus avoir honte de son écriture et ne plus entendre l'entourage dire " tu écris mal ! ".
• Accepter son écriture.
• Ne plus être en souffrance dans l'acte d'écrire ainsi reprendre plaisir à écrire spontanément.
• Se libérer de ses inquiétudes et apprendre à gérer le stress émotionnel face à l'écrit.
• Automatiser son écriture et ne plus être constamment en mode d'effort. Libérez ainsi de l'énergie pour d'autres tâches.

• Etre dans le rythme de la classe surtout quand celui-ci s'accélère en classe de CE2.
• Prévenir l'échec scolaire lié aux difficultés graphiques.
• Avoir de meilleurs résultats scolaires

• Retrouver la confiance en soi et l'estime de soi.
• Retrouver une sérénité familiale et vis à vis de son environnement.

Stress

Quelles sont les véritables causes des difficultés d'écriture ?

Les causes des difficultés de l'écriture peuvent être nombreuses, isolées ou associées :
• Troubles du développement moteur.
• Problèmes de latéralité non ou mal résolus.
• Problèmes de l'organisation spatiale.
• Perception incorrecte du schéma corporel.
• Problèmes visuels : d'acuité visuelle et/ou de vision fonctionnelle
• Dyspraxie visuo- spatiale : écriture lente, illisible, difficile et copie laborieuse
• Handicap auditif.
• Problèmes de coordination oeil / main
• Posture d'écriture inadéquate et/ou préhension de l'outil scripteur inadéquate
• Troubles de l'attention, de la concentration, hyperactivité.
• Dyslexie, dysorthographie, dyspraxie, trouble du langage.
• Problèmes de communication.
• Immaturité au moment de l'apprentissage.
• Pré-requis graphiques trop fragiles.
• Précocité avec saut de classe ou non.
• Chez les hauts potentiels, la main ne peut suivre le rythme rapide de la pensée ainsi l'écriture devient illisible par manque de contrôle du geste: Dyssynchronie intelligence - psychomotricité. www.gappesm.net


• Problèmes d'anxiété, de confiance en soi, d'estime de soi.
• Difficultés affectives (dysgraphie prétexte).
• Réactions de défense, d'opposition face aux exigences ( de vitesse, d'application, de lisibilité) imposées par l'école, la famille et la société (dysgraphie réactionnelle).
• Difficultés dans la gestion des émotions et des pulsions.
• Grande tension psychomotrice : problème de gestion de l'énergie.
• "Crampe de l'écrivain" : dystonie de fonction, contraction incontrôlable et irrégulière d'un muscle donné.
• Hypertonie : tonus musculaire trop élevé donnant une écriture trop appuyée, tremblante et irrégulière.
• Difficultés à trouver la main scriptrice/directrice.