Graphothérapie Approche Plurielle - Rééducation de L'écriture - Toulouse /Pamiers

La Graphothérapie est une réponse efficace et individualisée aux difficultés de l'écriture.

L'écriture est avant tout l'expression de soi mais aussi une prise de risque, de mise en danger.

   Venez découvrir ma pratique en vidéo en cliquant sur le lien suivant: Graphothérapie AP

 

 Elle est aussi une réalisation individuelle laissant apparaître les aspects les plus intimes de notre personnalité.

Ecrire est un geste très complexe . Apprendre à écrire sous entend bien contrôler ses gestes, bien s'organiser dans l'espace et dans le temps, connaître son corps et pouvoir se positionner par rapport à celui-ci.

La graphothérapie permet de remédier aux troubles  de l'écriture.

Le graphothérapeute est le spécialiste du geste graphique.

La dysgraphie est un trouble qui affecte l'écriture dans son tracé.

Selon Ajuriaguerra, est dysgraphique " Tout enfant chez qui la qualité de l'écriture est déficiente sans qu'aucun déficit neurologique ou intellectuel n'explique cette déficience".

 Quand l'écriture est trop lente et/ou illisible et/ou fatigante en dehors de  tout trouble neurologique avéré, on dit que celle-ci est dysgraphique.

 Les dysgraphies ont différents faciés :

- Dysgraphie raide : écriture tendue,  anguleuse et crispée (crampes ou douleurs).

- D. Maladroite : mauvaises formes et proportions.

- D. molle : relâchement général du tracé.

- D. impulsive : tracé rapide, précipité. La forme des lettres est sacrifiée à la rapidité.

- D. lente et précise : tracé très lent et très structuré 

Il est très important de chercher la cause du trouble de l'écriture afin d'y remédier efficacement. Le dysfonctionnement de l'écriture n'est souvent que la conséquence d'une difficulté non identifiée. Quand on agit sur la cause véritable, on peut mieux et plus rapidement rééduquer les troubles de l'écriture. La rééducation a plus de chance d'être un succès si on découvre les interactions qui agissent sur la difficulté de relation à l'écrit.

La Graphothérapie Approche Plurielle cerne la cause, le "pourquoi" avec une approche élargie en considérant la personne dans sa globalité et son environnement avec respect et bienveillance.

Avant la remédiation, un bilan est nécessaire afin d'établir la cause, de cerner au mieux les difficultés de l'écriture, d'élargir les investigations à l'aide de différents tests et ensuite d'établir un plan de remédiation. Celui-ci va parfois révéler la nécessité de consulter  un autre professionnel en parallèle ou avant la rééducation : ostéopathe, posturologue, orthophoniste, psychomotricienne, psychologue, orthoptiste, optométriste... Au final, le bilan AP préconise des solutions et  le graphothérapeute essaie et veille à les mettre en place.

Le bilan de Graphothérapie Approche Plurielle (BGAP) se décompose en trois parties :

1) Un entretien : avec l'adulte concerné ou le jeune et ses parents afin de connaître l'histoire du patient, de cerner le motif de consultation et d'observer les cahiers et les documents amenés mais aussi pour se découvrir entre patient et thérapeute (durée : 1 h ).

2) La passation des tests : observation de la posture, de la tenue de l'instrument  et du geste graphique ainsi que l'observation de la forme des lettres et des chiffres, de l'alignement d'opération. Test de vitesse, test graphométrique afin d'évaluer le niveau et le type de dysgraphie, test de copie (bilan : 1h).

+  d'orthographe, de lecture, pré-tests de vision pour orienter vers un professionnel (bilan  complet : 1h30).

3) Entretien de restitution du bilan : Le rapport écrit  et/ou oral : Le thérapeute explique à l'adulte ou au jeune et à ses parents le bilan établi à la suite des tests. Une remédiation ou non est proposée et un plan est exposé (durée : 1 h ).

 Le travail en synergie :

  • Si cela est souhaitable ou nécessaire, je peux participer aux différentes réunions  tenues autour du jeune à l'école : équipe éducative, ESS, PAI.
  •  Je peux aussi rencontrer de vive voix ou par téléphone, le professeur des écoles pour l'élémentaire, le professeur principal pour le collège et le lycée et  le(s) autre(s) rééducateur(s).
  • La participation aux réunions a pour but d'expliquer les difficultés du jeune et de proposer des solutions.
  • Ce travail en collaboration avec les différents accompagnants (famille, école et autres rééducateurs...) est souhaitable afin de travailler efficacement auprès du jeune. Seule cette synergie permettra au jeune de progresser  efficacement sans s'essoufler et participera à une réassurance du jeune.

 

 Cabinet de Graphothérapie A-P : Suzy Blondel -   31270 Cugnaux / 09100 la Tour du Crieu-                          Tél:  06 49 40 79 97 -   blondel.suzy@gmail.com
 
UA-38760152-1